Amertume

Posté le 1 décembre 2011

Hier, notre présidente syndicale a rencontré Xavier Bertrand, notre ministre de la santé…

Hier, au lieu de s’arranger, les choses ont empiré.

Le gouvernement nous rabaisse, nous humilie et nous ignore.

Le gouvernement veut nous enterrer.

Le gouvernement nie nos années d’études et nous rit au nez.

Demain, si nous laissons faire, l’orthophonie disparaîtra, purement et simplement.

Que restera-t-il ? Personne ne le sait. Au mieux des substituts vaporeux, au pire un cercueil…

Cette décision n’est qu’une manœuvre politique et nous ne nous trompons pas sur vos ignobles  machinations.

Un jour, vous aurez besoin de nous mais nous ne serons plus là pour vous aider, vous soutenir…

Vous l’aurez voulu, pour remplir vos têtes grosses comme des pastèques pour le paraître qui vous pousse à des absurdités du genre.

Un jour j’espère, vous comprendrez que l’arrivisme est tout sauf l’apanage du bonheur et de la simplicité.

Un jour vous grandirez, vous comprendrez que vous avez fait fausse-route des années durant et vous ne serez pas fiers de vous.

Ce jour-là il sera trop tard pour tous.

Ce jour-là vous ferez face à votre conscience.

C’est ce que vous ne m’enlèverez pas… Ma conscience humaine, ma conscience du bien et du mal, et mon authenticité…

Vous me dégouttez, mes « chers » ministres, mais vous me faites pitié !

Bien à vous.

Rêvanescence.

8 commentaires pour « Amertume »

  1.  
    psyblog
    2 décembre, 2011 | 2:43
     

    En toute conscience auprès de vous et avec vous, orthophonistes, dans votre combat pour le maintien de votre métier et de vos prestations.
    Psys et ortho, et qui ensuite ?, même humiliation, même négation, même travestissement et petits arrangements entre amis qui n’y comprennent rien et qui jouent avec la seule calculette à la main.
    Que peut-on faire ?

  2.  
    psyblog
    2 décembre, 2011 | 2:45
     

    Avec ma vraie adresse de blog, cette fois

  3.  
    3 décembre, 2011 | 18:34
     

    Merci psyblog… Un vrai combat se mène, mais nous avons une belle énergie et nous ne sommes pas prêts à renoncer de sitôt… Il en va de la vie de nos patients, de leur bien-être…
    Nous luttons par les réseaux sociaux, nous rencontrons les ministres en région, les députés, les préfets, les sénateurs… Il y a une vraie unité au sein de notre profession, et c’est un plus. Bien sûr, ça ne suffit pas… Nous verrons.

  4.  
    Mind The Gap
    4 décembre, 2011 | 20:31
     

    Si je peux me permettre, je te trouve bien utopiste et bien optimiste vis à vis de la nature profonde de ceux qui nous gouvernent, car cette nature n’est autre que la nature humaine.
    Mais tu as raison de ne pas renoncer et de battre pour un métier qui visiblement compte beaucoup pour toi. De cela tu peux être fière.
    Je t’embrasse.

  5.  
    8 décembre, 2011 | 13:49
     

    MTG : Oh oui j’aime mon métier ! Je sais quelle part humaine il comporte, mais aussi toutes les compétences acquises et veisitées au fil du temps.
    Tu as raison, je suis utopiste, j’ai même envie de retirer mes propos… Mais bon, c’est fait ! Ce combat me prend tout mon temps en ce moment, car il se passe beaucoup de choses dans ma région, mais je ne suis pas prête à renoncer. Merci à toi. Je t’embrasse.

  6.  
    alainx
    8 décembre, 2011 | 16:42
     

    Il n’y a que ceux qui ne se battent pas qui n’ont aucune chance de gagner…

    Il faut savoir maintenir un combat dans la durée.
    Et puis… Les ministres changent !
    Les orthophonistes organisés demeurent !

  7.  
    10 décembre, 2011 | 9:14
     

    bonjour revanescence

    je te remercie de ton commentaire et de tes judicieux conseils, je suis désolée pour la profession que tu exerces et qui est malmenée en ce moment.
    je n’en ai pas entendu parler
    le système de santé se dégrade et les diplômes sont dévalorisés
    je suis infirmière puéricultrice et je recommande souvent des bilans orthophoniques pour les petits ;j’ai eu moi-même un enfant malentendant et j’en ai passé des heures et des heures avec orthophoniste de mon fils
    il a maintenant 29 ans et en garde un souvenir trés fort ,il a pris rdv l’an dernier pour qu’elle lui réapprenne à placer sa langue pour les « s »
    je vais signer la pétition
    bon courage

  8.  
    10 décembre, 2011 | 20:37
     

    Merci OK … Les mots de soutien sont toujours les bienvenus. Je viens de passer 2 jours en formation pour le bien de mes patients (et le renouvellement de ma pratique), c’était super… J’espère pouvoir continuer encore longtemps.
    Tu peux diffuser la pétition aussi… Si tu as envie… C’est toujours bon d’avoir des témoignages.

Laisser un commentaire